Le 18 mai, Georges Gilkinet interrogeait le Premier ministre concernant la position bien timorée du Gouvernement fédéral par rapport à la mise en place d’une taxe sur les transactions financières.

Share This