Le député Ecolo Georges Gilkinet vient d’interroger le Ministre Alexander De Croo sur la couverture de la province de Namur par l’internet à haut débit. Et si le nord de la province, entre Namur et Gembloux, est très correctement couvert par le réseau, on doit constater que plus on avance vers le sud et moins la couverture est satisfaisante. Pour Ecolo, améliorer l’accès à l’internet à haut débit des habitant.e.s de notre province est une priorité, pour des raisons tant sociales qu’économiques.

« C’est au départ d’interpellations d’habitants du village de Florée, sur la commune d’Assesse, que j’ai décidé d’interroger Alexander De Croo. Dans sa réponse, le Ministre des Entreprises Publiques confirme un souci de couverture par l’internet haut débit dans notre province. Et l’urgence d’agir pour l’améliorer. Les cartes qu’il m’a transmises sont tout à fait explicites à ce sujet ! », analyse le député écologiste.

Selon les informations communiquées par le Ministre, 88,5% des ménages habitant la province de Namur ont actuellement accès à Internet avec une vitesse de 30 Mbps, certaines zones n’étant couvertes que par l’un des deux opérateurs principaux de fourniture de ce type de service. Les zones les moins couvertes se situent dans le sud de la Province de Namur et correspondent de facto aux zones les moins peuplées, moins rentables pour les opérateurs. Elles nécessitent des investissements spécifiques et conformes aux règles européennes.

« Pour Ecolo, la priorité est en tout cas d’équiper les zones d’activités économiques et les noyaux d’habitat ruraux afin de leur donner accès à l’internet à haut débit. C’est aujourd’hui une question de service au public tout à fait basique. Mais également un enjeu économique majeur pour les travailleurs et les entreprises concernées par une couverture imparfaite », conclut le député écologiste.

Share This