La Libre: Un livret vert pour soutenir l’économie réelle

Le Livret vert au journal d’RTL

Malgré que les taux d’intérêt soient au plus bas, jamais les Belges n’ont autant épargné (plus de 229 milliards d’euros sont stockés sur leur carnet d’épargne). Et trop souvent, l’argent stocké sur leurs comptes épargne sert à la spéculation plutôt qu’au soutien de l’économie réelle (logement, PME, collectivités locales). Il est nécessaire de recréer le lien entre cette épargne et les acteurs économiques. C’est le sens de la proposition qu’ECOLO dépose aujourd’hui pour créer un « Livret Vert », s’inspirant du Livret A français, qui fonctionne depuis de nombreuses années.

Quels en sont les principes ?

1. Chaque banque doit proposer à ses clients, dans ses produits d’épargne, un Livret Vert.

2. Ce Livret Vert offre un intérêt annuel de 2,5%, comptabilisé de façon journalière et est soumis à quelques règles spécifiques assurant une certaine stabilité des dépôts (seuls les particuliers, les asbl et les PME y ont accès, un seul livret par client, montant maximal de 100.000 euros, possibilité maximale de retrait de 500 euros par semaine, publication d’un rapport annuel,…).

3. L’épargne placée sur les Livrets Verts doit être affectée sous forme de prêts à des secteurs spécifiques : le logement individuel ou social à haute efficacité énergétique, les PME actives dans les secteurs verts ou soucieuses d’améliorer leur efficacité énergétique et les collectivités locales. Elle ne peut en aucun cas être affectée à des secteurs et des activités économiques non-éthiques, dangereux pour l’environnement ou la santé ou non-respectueux des droits sociaux.

Quels sont les objectifs de ce Livret Vert ?

Par cette proposition, il s’agit pour ECOLO de :

1. Mobiliser l’épargne des citoyens en soutien de l’économie réelle plutôt que dans la spéculation (produits alimentaires et autres).

2. Dégager des moyens pour une réorientation de l’économie et apporter du financement à des secteurs prioritaires, à fort taux d’emploi.

3. Offrir aux épargnants la possibilité d’épargner éthique et utile.

4. Offrir aux épargnants un produit d’épargne simple, performant et attractif

5. Mettre les banques à contribution pour contribuer à la réorientation de l’économie et les obliger à s’orienter vers des choix de placement plus raisonnables, plus lisibles et plus porteurs au niveau de l’économie réelle !

Selon nos estimations, la création du Livret Vert pourrait permettre de réinjecter, sous forme de prêts, plus de 10 milliards d’euros dans l’économie belge, avec des effets positifs pour l’emploi, tout en réorientant les banques vers le métier de base : la captation de l’épargne et son utilisation au bénéfice de celles et ceux qui en ont besoin et qui l’utiliseront de façon utile à l’économie et la société.

Le Livret Vert, c’est une idée simple et utile, réalisable, qui peut contribuer tant à la réorientation de notre économie, à la rencontre des besoins des acteurs économiques et publiques qu’à la réforme du secteur bancaire. Elle n’est pas à « prendre ou à laisser », mais ECOLO la met aujourd’hui en débat, en espérant qu’elle débouchera tôt ou tard sur les décisions concrètes attendues par les citoyens !

Share This